Le Bonheur, ça passe par quoi ?

May 11, 2015

 

Le Bonheur ça passe par quoi ?

Le bonheur, « la Bonne heure », « être à la bonne heure » comme le disent les alchimistes, être dans la présence de l’instant, vivre le temps, vivre dans cet instant d’être, dans l’instant présent. 
Oui mais c’est bien sûr tout le monde le sait maintenant !

 

Mais en même temps on fait comment ?
Car on entend parler d’instant présent à tout va mais pour la plupart des personnes ce n’est pas si simple car d’une part il est impossible -pour les êtres humains que nous sommes- d’être dans la présence de cet instant en continu et de goûter tout l’horizon de ce que le moment nous offre à vivre car nous sautons d’un moment de

 

présence à un moment d’absence ; ensuite quand le stress et les inquiétudes nous envahissent nous nous coupons profondément de cet instant présent.

Alors qu’est ce qui peut aider ?

 

Et d’abord c’est quoi l’Instant Présent ?
Ne serait ce pas de vivre le moment, les moments qui s’offrent à nous au moment où ils sont et les goûter dans tout ce qu’ils ont à nous donner tout simplement ! Oui, on y est je pense, maintenant quelle conscience, quelle présence !! Waouh, je rêve de cet état d’attention permanent où je suis cet Instant, je suis l’UN (dans ce TANT…)dans ce moment et rien d’autre. 
Et je pense que bon nombre de personnes comme moi aimerait également avoir cette force de goûter chaque instant dans toute sa dimension, dans tout ce qu’il a à offrir, dans toute sa multi-dimensionnalité…
Bon point de regret ! car ce que l’on en capte déjà est ce que l’on a à vivre, à retenir de ce moment, de cet instant justement, car si on était dans cet état de captation de l’Un-fini, on serait plus sur terre car le but est de cheminer vers , n’est ce pas ?
Donc reprenons le chemin et regardons comment ce chemin peut être plus simple plus facile, plus détendu car il s’agit bien de cela ; comme l’évoque Isabelle Padovani, c’est bien la détente que nous cherchons ! Et non le stress, la tension ! On est bien d’accord là dessus !

 

Bon alors comment on fait pour être HEUREUX ??
Par quoi ça passe ? 
Comment on fait pour se réjouir des factures à payer, des enfants qui se sont battus à l’école, de notre patron qui nous met la pression, de notre conjoint qui trouve toujours un truc à redire, des résultats d’analyse qui pose la maladie et patati et patata…
Bon je vais pas vous faire plaisir….(roulement de tambour)
C’est une loi à intégrer: vous avez attiré tout ça ! (Aie ! je vais me faire taper dessus !) Non me direz vous ! Ce n’est pas ma faute si mon conjoint me dit que je suis trop grosse, que mon patron me met la pression, que mes enfants se battent… ? Et bien Si !
Et tout simplement et c’est la règle numéro 1 et c’est celle qui fait qu’on est pas heureux et qu’on tend à projeter un futur meilleur, tiraillé par un passé bien lourd ou d’attendre de l’autre ce que l’on ne s’offre pas !
CAR VOUS NE RÉPONDEZ PAS À VOS BESOINS !
Eh oui c’est balo, mais c’est aussi simple que ça !

 

Oui mais c’est comment de répondre à ses besoins ?
C’est se poser la question : est ce que c’est agréable pour moi ? Est ce que quand je fais ceci ou cela c’est bon pour moi ou cela me cause du désagrément ? Est ce que cela me fait vraiment plaisir ? Car si c’est le cas il y a fort à parier que ce désagrément va empirer car si votre être prend une direction qui ne lui convient, vous vous désaxez ! C’est comme prendre une route sans panneau, sans direction au lieu de rester tranquilou sur l’autoroute, c’est peut être sympa un temps mais pas forcément zen !

 

Oui mais c’est pas si simple me direz vous ? Quand les problèmes s’accumulent, quand le stress est présent on fait comment ?

Eh bien c’est d’abord revenir aux priorités :
1/ c’est quoi la priorité : ma détente ! Alors tout ce qui peut me causer du stress et que je suis pas contraint de faire dans l’instant je le vire : ménage, papiers, appeler machin qui critique sans cesse ou qui déprime…

 

2/ Se poser la question : pourquoi cela vient à moi ? Quel est le point de départ de cela ? Qui est à la base de cela ? Est ce que je me suis écouté suffisamment ? Est ce que j’ai posé suffisamment mes limites, mes besoins de ce qui est bon pour moi ? Bien souvent nous sommes le point de départ car le point de départ est le non respect de soi : on n’a pas osé dire non, on n’a pas osé exprimer son point de vue, on n’a pas osé poser ce qui était important pour soi.
La vie qui nous traverse nous invite à être juste pour nous et le seul but de vivre ces évènements, est de nous permettre de prendre conscience, de nous réveiller au meilleur de nous même et cela passe par poser la reconnaissance de ses besoins et la reconnaissance de ce pourquoi les évènements viennent à nous !

 

3/ Soyez dans ce que vous faites quand vous faites la vaisselle, quand vous écrivez , quand vous êtes au supermarché ! Règle de base mais difficile aujourd’hui car souvent (et les mères encore plus !!) on a tendance à cuisiner, appeler machin, noter sa liste de trucs à faire , parler à son conjoint.... UN truc après l’autre MERCI ! C’est le B.A.BA

 

4/ Essayer de ne pas projeter ou de ramener au passé ! 
« J’ai déjà vécu cela, ça y est ça recommence… » Car là vous ancrez encore plus la problématique ! Au contraire l’invitation est : c’est la dernière fois ! Alors je vis ce que j’ai à vivre de cela et parce que je suis conscient de cela je me permets d’intégrer la cause, les conséquences et de réparer profondément car si l’évènement revient c’est que la réparation, la guérison, la problématique n’a pas été résolu. 
Et cela appelle à ACCEPTER ce qui se présente : accepter n’est pas acquiescer ou accueillir c’est déjà reconnaître que si cela se présente et c’est qu’il y a quelque chose à guérir, à regarder pour avancer son chemin et être plus libre, plus heureux !: la patience, la sécurité, le plaisir, la souplesse, la bienveillance,….

 

5/ Puis c’est SE donner de l’Amour, oui à Soi d’abord !
Oui car parfois c’est dur, long, compliqué, ça fait mal et au lieu de poser de la tendresse on se critique, on se juge : « ah je suis trop nul, j’ai pas réussi, c’est moi qui ai causé tout ça…. » l’être humain est le Roi de la culpabilité alors évitez de rentrer là dedans ! Bienveillance et Amour envers Soi : on est pas parfait et si on est là c’est bien parce qu’on est venu pour retrouver cet état naturel de perfection, de connaissance profonde ; on tend vers et ce n’est certainement en se blâmant qu’on y va ! Spinoza disait il n’y pas d’erreur, il n’y a que des expériences !! En effet alors allez y : AIMEZ VOUS!

 

6/ Prendre du temps pour poser ce qui pourrait contribuer à plus de détente et poser des actes en fonction- Le soir ou le matin - ne serait ce que 10 mn de présence et d’attention portées, car ce que vous poserez sera VOS priorités donc nécessaires pour contribuer à VOTRE bonheur …et par là même au bonheur des autres car si vous êtes heureux, c’est souvent mieux pour que les autres le soient ! 
Et si c’est plus simple que les enfants restent à la cantine alors on y va et c’est aussi leur expérience de vivre cela ; si c’est s’enlever du stress que de ne pas manger chez vos parents alors gentiment refusez l’invitation car c’est aussi leur expérience de vivre cela ! Et si votre besoin c’est d’aller au théâtre et que vos amis vous poussent à aller à un concert de jazz : écoutez vous !

 

Il est important de prendre conscience que cela passe par être soi à 100% ; bien évidemment en restant connectée à son Cœur et en posant cela comme SES besoins et non en disant : « Ton truc, c’est nul, Vous me faites tous chier, ou je suis crevée à cause de Toi !... »Soyez Amour et Lumière et RESPONSABLE de vos besoins !
Soyez responsable de vos besoins ! Et dites les avec LE « JE » sans injonction ou accusation car vous n’êtes pas là pour blesser l’autre, ça ne sert à rien et simplement car vous faites en fonction du meilleur pour vous et si vous le définissez via ce qui est bon pour vous, vous invitez les autres à répondre également à leurs besoins !

 

Alors me direz vous il y des fois dans certaines situations où l’on ne peut pas toujours répondre à ses besoins !
Eh bien sachez que plus vous accepterez ces situations, plus vous prendrez part à ce qui vient dans votre vie, et en posant parallèlement de plus en plus ce qui est le meilleur pour vous, plus vous serez guidé vers le meilleur au fur et à mesure!! Tout se posera. Et ces moments où vous avez l’impression de ne pas avoir le choix se dissoudront et vous réaliserez qu’en fait vous aviez choisi de vivre cela (pour X ou Y raison : reproduire un schéma familial, faire plaisir, être dans la sécurité, avoir l’impression d’être reconnu…).

 

Cependant ATTENTION cela passe parfois par du CHANGEMENT que d’être SOI ! 
Et si vous vous accrochez à de l’ancien, cela peut parfois faire mal car l’Univers cherchera toujours à vous guider vers le meilleur et si c’est le meilleur c’est de couper les ponts avec de vieilles connaissances ou vivre un moment l’insécurité ou de changer de travail en se faisant licencier ….Ca risque de vous faire tout drôle !

 

Et comment on fait si on ne sait pas quels sont ses besoins ? 
Eh bien je répondrais : choisissez TOUJOURS le plus facile, le plus agréable, le plus simple !

 

Alors vous commencez quand ?

Florence Perdriel Vaissière

Please reload

Featured Posts

Vivez l'être-femme que vous êtes !

February 24, 2015

1/10
Please reload

Recent Posts

April 21, 2017

September 23, 2016

September 28, 2015

May 24, 2015

Please reload

Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

​© 2015 Conception et Rédaction

FLORENCE PERDRIEL-VAISSIÈRE

etre-et-feminin.com

Photos:

Florence Perdriel Vaissière

Emilie Figuier

Christophe Sachs

 

  • Facebook Social Icon